Une chanson sur les dangers de Twitter : Carmen, de Stromae